Comité ANTI-tenten

Ce forum est le repère du comité ANTI-tenten n'oubliez pas:Là où Tenten passe l'herbe de repousse plus
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 OroKabu

Aller en bas 
AuteurMessage
Nejihina
Sanin
Sanin
avatar

Nombre de messages : 841
Age : 24
Localisation : Au mariage de neji et Hinata
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: OroKabu   Mer 30 Aoû - 20:51

c'est pas moi qui l'ai écrit!et si l'auteur veux que je l'enlève je l'enlève ce sont vraiment des super fics!!!




Il n'avait jamais vu Orochimaru tellement dénudé et ne l'avait d'ailleurs jamais vu comme un homme ou simplement comme un humain. Ses yeux étranges, ses changements d'apparences….pour lui, il était plutôt une sorte de démon. Mais comme ses yeux glissaient involontairement de la flamme de la bougie au torse musclé et imberbe laissé apparent par le drap, il remarqua pour la première fois que son charismatique Maître pouvait aussi être un homme séduisant. Avec ses longs cheveux ébène, ses traits fins, il aurait été d'une infinie beauté si une flamme maléfique n'avait brillé dans ses yeux sombres et si son visage n'avait pas été déformé par de cruels rictus.
Au village de Konoha, il avait d'ailleurs vu des photos sur lesquelles figurait un jeune Orochimaru. Et il avait été étonné de sa métamorphose. Du jeune garçon à l'allure certes, énigmatique mais aux traits si doux, si féminins, que restait-il ?
Orochimaru laissa échapper un gémissement de plaisir. C'était plus excitant qu'il ne l'aurait pensé de se faire caresser par son jeune second même s'il savait depuis fort longtemps au fond de lui que sa mignonne petite frimousse avait sûrement beaucoup joué pour que Kabuto devienne quasiment son bras droit (et un bras fort utile à ce moment précis).
Malgré tout, il conservait une certaine mélancolie, se trouvant assez pathétique d'être obligé pour se soulager de faire appel à un de ses lieutenants qui n'y mettait pas plus de baume au cœur que cela.
Mais il y prenait du plaisir, un plaisir qui arrivait à le distraire de cette douleur lancinante et surtout, cela montrait qu'il pouvait encore tout obtenir de ses hommes, ce qui lui procurait une jouissance plus importante encore que celle de son corps.
Malgré ses bras qui le faisaient encore souffrir, il réussit à renverser Kabuto sur le lit.
." Déshabille-toi ! " commanda-t-il, incapable de déchirer lui-même les vêtements du jeune homme comme il aurait eu envie de le faire.
Kabuto s'exécuta, un peu anxieux tout de même. Il commença par ôter le pull qu'il portait avant de s'attaquer avec plus de réticence à son pantalon. Il sentait une grande tension monter en lui, se demandant de quelle façon allait s'achever pour lui cette journée où il était simplement venu porté son médicament à son Maître. Allait-il ressortir vivant et sans dommage de cette expérience ? Se tenir trop près d'Orochimaru n'était jamais une bonne chose….
Justement, celui-ci arborait un grand sourire en le regardant. Ses yeux n'étaient plus que deux fentes noires à l'intérieures desquelles des pupilles légèrement teintées d'orangé brillaient intensément. L'homme passa sa langue sur ses lèvres en signe de contentement et Kabuto, un peu honteux de se retrouver nu face à lui, commença à se demander avec inquiétude si le ninja légendaire n'avait finalement pas changé ses plans et ne voulait pas de lui pour remplacer Sasuke.
Ne lui laissant pas le loisir de réfléchir plus longuement à cette intéressante question, pesant de tout son poids sur lui et malgré ses bras qui pendaient de chaque coté de son corps comme s'il était un pantin désarticulé, Orochimaru l'avait renversé sous lui.
Il ne put s'empêcher de pousser un petit cri de surprise lorsque l'homme aux cheveux sombres, qui avait enfoui le visage dans son cou, commença à sucer puis mordiller le lobe de son oreille gauche.
Il se crispa, ses mains agrippant fermement le drap pour atténuer la douleur qui allait suivre. Mais la morsure attendue ne vint pas. Pire encore, au lieu de cela, il sentit quelque chose d'humide et tiède dans son cou qui lui fit remonter dans le dos des frissons désagréables.
Orochimaru était tout simplement en train de le lécher, lui donnant l'impression détestable d'être en train de se faire dévorer vivant. Et toujours ces yeux diaboliques braqués sur lui, guettant la moindre de ses réactions !
L'homme sentit son partenaire légèrement tendu. Ce n'était pas vraiment l'état habituel d'un amant avec lequel on était en train de faire des préliminaires.
Il s'en sentit légèrement agacé. Tout en continuant néanmoins à goûter à cette peau dorée et délicieuse, il s'interrogea, se disant qu'il avait peut-être tort de faire ça. Kabuto n'était après tout qu'un glaçon avec ses airs trop sérieux…. Mais il était déjà bien excité et avait l'habitude de suivre ce que ses envies du moment lui dictaient.
Il se laissa glisser jusqu'au torse du jeune homme, faisant subir le même traitement aux petites pointes roses qui s'y trouvaient, prenant un malin plaisir à lever par moment les yeux et à trouver un jeune homme toujours complètement terrifié.
A chaque fois qu'Orochimaru bougeait, il se crispait entièrement à nouveau, s'attendant à se faire étrangler ou pire encore. Il arrivait par moment à se détendre sous les caresses qui étaient ma foi moins désagréables qu'elles auraient pu l'être mais toujours la flamme étrange dans le regard sombre lui rappelait qu'il pouvait se faire assassiner à tout moment.
Qui pouvait prévoir ses actes ? Qui savait quel coup de folie pouvait venir à l'esprit du ninja de légende ?
Il était simplement un peu surpris que l'homme ne fasse pas ça bestialement même si ce qu'il lui faisait promettait de laisser de jolies traces sur son corps dans les prochains jours. Il l'aurait davantage imaginé comme lors d'un combat, déchaîné, à la limite de la folie. Il ne fallait peut-être pas non plus crier victoire trop vite !
D'ailleurs, l'homme revenait à la hauteur de son visage.
" Je ne te plais pas ? " demanda-t-il, ne sentant chez son partenaire aucune réaction comparable à la sienne.
Il faisait tout pour améliorer son apparence, conserver une jeunesse éternelle mais malgré cela, beaucoup le voyaient encore comme un monstre…
Kabuto n'osa plus respirer.
" Si…. bien sûr… " réussit-il à articuler.
Il sentit le souffle de l'homme dans son cou tandis que malgré les blessures, ses mains s'aventuraient sur son corps, y laissant des traînées rouges. Elles descendirent sur son ventre, qu'elles massèrent quelques secondes à peine avant de disparaître avec un gémissement de douleur. Les cheveux noirs et soyeux balayèrent doucement ses épaules. Il sentit à nouveau la langue habile dans son cou.
Même si lorsqu'il imaginait ce qu'il était en train de faire, il trouvait la scène surréaliste, il prenait en fin de compte du plaisir à sentir ce corps finalement humain, caresser le sien.
Il ferma les yeux, essayant juste de se concentrer sur ces sensations. Il fallait essayer de prendre le bon côté de la chose vu qu'il n'avait de toute façon pas le choix. Et il valait d'ailleurs mieux qu'Orochimaru ait eu l'idée saugrenue de coucher avec lui plutôt que de jouer au billard avec sa tête ou de le découper en petites allumettes !
Et puis même s'il avait peur, il se sentait quelque part fier de plaire au Maître. Celui-ci n'était pas connu pour mettre les gens dans son lit. C'était donc une sorte de privilège. S'il survivait bien entendu à cela !
" Aide-moi un peu ! " réclama l'homme.
Kabuto, un peu embarrassé, hésita. Sa main resta un moment en suspend au-dessus de la tête de l'homme, n'osant le toucher. Il se décida lorsque son Maître lui adressa un nouveau regard mécontent et sa main plongea dans la chevelure noire. Il fut à nouveau surpris par la douceur de ses cheveux. Il les caressa maladroitement un moment, doutant fortement de l'efficacité réelle de sa participation mais l'homme grogna de satisfaction.
Encouragé par cette première réussite, Orochimaru décida de passer à la vitesse supérieure. A la façon d'un reptile, comme il ne pouvait se servir de ses mains, il utilisa ses jambes, s'enroulant quasiment autour de sa proie, glissant contre elle de manière sensuelle.
Kabuto ferma à nouveau les yeux, se perdant peu à peu dans ces nouvelles sensations, oubliant ses craintes, ayant finalement envie de caresser, d'explorer ce corps si tiède et doux contre le sien mais se retenant malgré son état de douce euphorie, de se montrer trop téméraire.


Dernière édition par le Sam 2 Sep - 14:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nejihina.skyblog.com
Nejihina
Sanin
Sanin
avatar

Nombre de messages : 841
Age : 24
Localisation : Au mariage de neji et Hinata
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: OroKabu   Mer 30 Aoû - 20:53

Il sentit qu'Orochimaru prenait à nouveau possession de sa bouche pour un baiser passionné qu'il lui rendit cette fois-ci.
Devinant qu'il avait gagné et qu'il allait réussir à obtenir plus que de la soumission à son désir, l'homme ricana doucement, et en l'entendant, Kabuto revenant subitement à la réalité, ouvrit un œil, inquiet.
" Ku ku ku! On s'amuse bien, non ? " demanda l'homme avec un sourire pervers.
Cette dernière remarque le rassura quelque peu. Il commençait un peu mieux à saisir la situation. S'il misait sur le fait qu'Orochimaru voulait juste satisfaire un besoin sexuel, dans l'hypothèse où l'homme ne prenait pas son pied à tuer ses partenaires pendant l'acte et si on supposait qu'Orochimaru n'était pas homme à avoir ensuite honte de sa conduite et à ne pas laisser de témoins, il pouvait alors espérer sortir indemne de cette expérience.
Le mieux était alors de lui donner entière satisfaction et de coopérer totalement !
Kabuto sourit en découvrant cela et se décida à exécuter son plan.
Il était certes peu expérimenté en la matière, surtout lorsqu'il s'agissait d'avoir un partenaire masculin, mais il n'était pas totalement ignorant.
Sans que l'homme ne le lui ait demandé, il écarta les jambes, s'offrant ainsi à lui.
Orochimaru sourit plus largement.
" Voilà qui est mieux ! J'aime ça." commenta-t-il, finissant de convaincre Kabuto qu'il avait choisit la bonne voie.
Il eut tout de même quelques sueurs froides lorsque l'homme plongea la tête entre ses cuisses, lui arrachant un léger gémissement de surprise quand sa langue souple et habile entreprit de l'exciter davantage.
La chaleur enfla dans son ventre et il sentit son membre se durcir un peu plus. Par instinct, il referma les cuisses entourant le visage de son Maître, caressant ses joues avec l'intérieur de ses cuisses.
Il ferma les yeux, ne pouvant que s'abandonner malgré la crainte toujours présente.
Son cœur battait la chamade dans sa poitrine. La salive tiède de l'homme coulait abondamment, enduisant son membre jusqu'à son périnée.
L'homme ne s'arrêta pas là et Kabuto ne fut pas étonné que la langue habile finisse par venir lubrifier son intimité.
Il attendit avec appréhension et désir mêlé que le Maître se décide à l'honorer complètement.
" Retourne-toi ! " ordonna justement l'homme.
Kabuto sortit de sa léthargie pour s'exécuter et se mettre sur le ventre. L'homme s'allongea sur lui, pesant de tout son poids, ses épaules larges couvrant entièrement son dos, ses cheveux noirs se mêlant aux siens. Par une légère pression, il incita le jeune homme à relever une jambe.
Le ninja aux cheveux gris se cambra pour lui faciliter la tache, redoutant la douleur. Elle fut intense mais finalement brève. Il cria en même temps qu'Orochimaru poussait un gémissement rauque puis l'homme s'immobilisa un instant, comme déjà fatigué par cet effort, lui laissant le temps de s'habituer à sa présence, à cette chaleur étrangère dans son corps.
Les premiers mouvements de reins lui arrachèrent de nouveaux cris mais le mouvement de va et vient continu finit par anesthésier cette zone de son corps. Il ne ressentit bientôt plus qu'une agréable chaleur.
Le rythme s'accéléra peu à peu et les mouvements de reins se firent plus violents, l'obligeant à agripper le matelas pour ne pas être projeté contre le mur. Le frottement de son entrejambe contre le drap l'excita encore plus, le faisant gémir sans aucune retenue.
La bouche d'Orochimaru se posa sur son épaule, la suçotant. L'homme embrassait sa peau entre deux gémissements animaux. Il sentait son souffle chaud dans son cou. Mais ce qui l'excitait plus encore, c'était de sentir cette masse chaude collée à son dos, ce poids qui témoignait de cette force, de sa musculature imposante.
L'homme qu'il avait vu si affaibli les jours passés le dominait à nouveau. A cet instant, il ne doutait plus que cet homme était son Maître, celui pour lequel il avait décidé de trahir les siens, de devenir un serviteur. Sa dévotion était absolue.
" O… o…rochi… maru….-Sama " réussit-il à articuler, se mordant les lèvres pour ne pas lui faire de déclarations ridicules dans cette situation où son esprit était grisé par le plaisir.
" Tu aimes ça, n'est-ce pas ? Ku ku ku ! "
L'homme eut un rire satisfait et ses mouvements de reins s'accélérèrent encore.
Il eut l'impression que tout son corps était léché par les flammes de l'enfer. Des gouttes de sueur ruisselaient dans son cou, poursuivant leur route jusque dans son dos où elles se mêlaient à celle de la sueur d'Orochimaru. Leurs deux corps devenaient brillants, glissant l'un contre l'autre en une agréable caresse.
Il réussit à passer une main sous son corps pour se caresser lui-même.
La bouche grande ouverte, Kabuto ne cessait plus de gémir, assourdi par sa propre voix et le sang qui battait jusque dans ses tempes.
La pièce n'était pas grande et leurs plaintes de plaisir semblaient y résonner.
Il se demanda brièvement si quelqu'un pouvait les entendre. Si cela venait à s'apprendre et que la réputation d'être le jouet sexuel d'Orochimaru venait lui coller, son pouvoir auprès des autres sbires du ninja légendaire en serait diminué. Mais il n'était de toute façon plus en état de veiller à la confidentialité de leurs ébats et il ne chercha pas à être plus discret.
Sa main s'activait toujours entre ses cuisses puis soudain, il ressentit un bien-être intense. Tous les muscles de son corps se tendirent avant de se relâcher complètement. Son deuxième spasme fit grogner de nouveau Orochimaru et le ninja s'immobilisa. Il sentit que l'homme se retirait de lui, laissant une traîné humide et tiède sur ses fesses.
Il haleta longuement, il lui fallut plusieurs minutes pour retrouver sa respiration normale.
A côté de lui dans le lit, Orochimaru, pantelant, regardait le plafond, avec un air rêveur. Les bandages qui recouvraient ses bras avaient la couleur du sang mais il ne semblait pas s'en soucier pour le moment.
Ce fut cette constatation qui aida Kabuto à reprendre totalement ses esprits. Il se releva, passa rapidement son sous-vêtement et enfila son pantalon.
L'homme se laissa faire docilement, un grand sourire sur le visage tandis qu'il changeait ses pansements, n'ayant pas l'air d'avoir de mauvaises intentions à son égard.
Kabuto sourit pour lui-même, se demandant malgré tout combien de personnes le Maître avait eu de cette façon et si certaines étaient encore vivantes.
Etait-ce une façon de renforcer son pouvoir de domination sur ses hommes en créant entre eux et lui un lien particulier en unissant leurs corps ? Ce souvenir, valait certainement plus qu'un serment… Ou alors était-ce pour passer pour plus fou encore et leur inspirer une plus grande crainte ?
De toute façon, il lui paraissait certain à présent que le Maître aimait les hommes. Ce qui venait de se produire n'était pas uniquement dû à l'urgence de la situation et à son état. Maintenant qu'il y réfléchissait plus calmement, il aurait dû se douter de l'attirance d'Orochimaru pour la gente masculine bien avant. Cette passion pour la jeunesse, la beauté du corps, sa façon de vouloir s'emparer du corps des autres…. Tout collait à présent !
Kabuto secoua la tête. Il se sentait maintenant profondément jaloux de Sasuke Uchiwa, jaloux de ce corps que le Maître voulait par-dessus tout.
" Il vous faut autre chose ? " demanda-t-il en remettant ses lunettes et se tournant vers lui.
L'homme aux cheveux sombres fut frappé par le visage à nouveau sérieux de son subalterne.
" Oui, un repas. "
" Je reviens. " répondit-il en passant la porte.
Orochimaru soupira, regardant ses bras ballants, inertes.
La pièce était redevenue silencieuse et il se sentit soudain terriblement seul. Seul, comme il l'était depuis qu'il avait fait passer ses ambitions avant l'amitié et l'amour, ambitions qui l'avaient contraint à l'exil.
Il fixa à nouveau le rayon lumineux au plafond.
Kabuto allait revenir avec de la nourriture mais il le devinait déjà, son lieutenant ferait comme s'il n'avait le souvenir de rien. Et c'était peut-être mieux ainsi….
Il devait être écrit quelque part que plus il serait puissant, plus il serait isolé.
A cette pensée, il se mit à rire et son ricanement sinistre résonna à travers la pièce.
Le visage un peu inquiet de Kabuto apparut dans l'encadrement de la porte.
" Quelque chose ne va pas ? " interogea-t-il.
" J'ai mal ! " grimaça Orochimaru. " Tu es un mauvais médecin, Kabuto ! "
Le jeune homme vexé, réajusta ses lunettes.
" Je vous ai donné un médicament efficace il y a peu. Vous devez apprendre à supporter la douleur. "
Un éclair diabolique passa dans le regard d'Orochimaru et avant que Kabuto n'ait vu venir quoi que ce soit, il se sentit saisi à la gorge.
" Ne commence pas à prendre ce genre de liberté avec moi ! " souffla l'homme, collant quasiment son visage au sien, l'hypnotisant regard de reptile le pétrifiant.
" Ex… excusez-moi " balbutia Kabuto.
L'homme le relâcha, poussant une longue plainte de douleur, ses mains l'élançant à nouveau.
" Je vais voir ce que je peux faire…. " s'empressa de répondre Kabuto dont le corps était secoué de tremblements rétrospectifs.
" Bien. Dépêche-toi ! "
Il ne se fit pas prier pour gagner la porte et poussa un soupir de soulagement en la passant.
Orochimaru demeurerait décidément un mystère pour lui. Mais il continuerait à l'admirer autant qu'il le craindrait.
FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nejihina.skyblog.com
L'Admin feignasse
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 854
Age : 103
Localisation : Suna no kuni
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: OroKabu   Jeu 31 Aoû - 22:18

lol et une image pour illustré cette fic si...si original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anti-tenten.coolbb.net
Nejihina
Sanin
Sanin
avatar

Nombre de messages : 841
Age : 24
Localisation : Au mariage de neji et Hinata
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: OroKabu   Ven 1 Sep - 21:21

sur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nejihina.skyblog.com
Sun
Sanin
Sanin
avatar

Masculin Nombre de messages : 819
Age : 111
Localisation : En train de te poursuivre avec un bazooka sur l'épaule =D
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: OroKabu   Mer 20 Juin - 16:31

STOP AU FLOOD!!!

Ce forum ferme officiellement, un nouveau à était créé à cette adresse :
http://aime-ou-pas.highforum.net

^^merci de votre compréhention et à bientôt =)



Vos admins

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: OroKabu   

Revenir en haut Aller en bas
 
OroKabu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Comité ANTI-tenten :: Forum englouti-
Sauter vers: